À la découverte du moustique, vampire intemporel

Bonjour chers amis. Croyez-vous aux vampires? Le cinéma comme la littérature nous en ont présentés quelques-uns, de Blade à Dracula en passant par Angel, Lestat ou encore Akasha. Mais les vampires ne sont pas forcément pourvus de dents effilées ou de faciès hideux. Celui dont nous allons parler aujourd’hui est de taille lilliputienne, mais n’en est pas moins une arme de destruction massive. En effet, composez le numéro du moustique et vous tombez sur la boîte vocale du paludisme. Cette maladie très répandue dans le monde, remonte à plus longtemps que l’invention de l’agriculture. Autrefois mise sur le compte de l’atmosphère des marécages du fait de son nom malaria (en italien mauvais air), sa vraie cause fut découverte des siècles plus tard.

Présentation de la famille Mosquito

Les moustiques ayant peuplé la Terre aussi vite que l’homme, pas moins de 3500 espèces sont réparties à travers 3 genres. Ce sont l’anophèle, l’aedes et le culex.

  •  L’anophèle: Bien connue de tous, elle pond ses œufs en milieux aquatiques (eaux stagnantes, rizières) et pique surtout la nuit. Les anophèles dont l’anopheles arabiensis présente principalement à la Réunion, responsables du paludisme, sont identifiables au repos la tête en bas et l’abdomen relevé.
  • L’aedes dont l’aedes aegypti et l’aedes albopictus (moustique-tigre), pond de très petits œufs sur les surfaces d’eau, les parois humides et sur la terre. Surnommé moustique-tigre car agressif et vorace, l’aedes albopictus pique le plus souvent à l’aube et au crépuscule. Elle est responsable de la dengue, du chikungunya, mais aussi et surtout, de Zika. (source)

Les aedes caspius et aedes detritus vivant proches des zones humides salées sont actives toute la journée et pondent sur la vase ou au sec.

  • Le culex dont le plus connu est le culex pipiens transmet le virus du Nil occidental.

Le culex quinquefasciatis est celui qui siffle aux oreilles, sa femelle piquant surtout la nuit. Les œufs du culex sont en barquette, dans les eaux stagnantes, les mares et fosses septiques. (source)

A la poursuite des traces des moustiques dans l’histoire de l’humanité

Les moustiques font partie de nos vies depuis fort longtemps!

Le paludisme affecte la race humaine depuis plus de 50 millénaires. Il est devenu une menace majeure pour la survie de l’homme il y a 10 000 ans, période coïncidant avec l’invention de l’agriculture. Des récits de fièvres mortelles dues à un parasite apparaissent dans le papyrus Ebers, rédigé en 1500 avant Jésus Christ. La découverte d’œufs calcifiés de vers parasites pour les hommes et animaux dans les momies de cette époque confirme ces récits. Une équipe de scientifiques américains et égyptiens a en outre effectué une analyse de l’ADN de la momie de Toutânkhamon. Les observations semblent montrer que le pharaon aurait succombé suite à un paludisme.

Par ailleurs, des médecins d’Inde, au 5e siècle avant J-C ont eu à décrire des fièvres paludiques, y associant déjà la piqûre du moustique.De plus, dans certaines régions chinoises vers 186 avant J-C, on avait pour habitude d’utiliser des tisanes à base d’artémisinine pour faire baisser la fièvre.

L’arrivée de cette maladie en Amérique est due aux colons européens et leurs esclaves au 15e siècle. En effet, on sait que Christophe Colomb souffrait du paludisme avant de débarquer en Terres nouvelles. C’est ainsi que les Jésuites missionnaires espagnols, découvrirent l’usage de la poudre d’écorce de Cinchona par les indiens du Pérou pour traiter les fièvres. Ils expérimentèrent puis exportèrent cette poudre appelée désormais quinquina.

Découverte du vecteur du paludisme chez l’homme et son cousin simien

Le paludisme est dû à un parasite du genre plasmodium transmis d’une personne à une autre par l’anophèle femelle. Ce parasite attaque les cellules hépatiques puis colonise et détruit les hématies contenues dans le sang. Le plasmodium knowlesi infectant l’homme provient des simiens. Il est le seul ayant cette capacité, car l’homme ne peut être contaminé par un plasmodium d’origine animale. Sur les 123 types de plasmodium connus, seuls 4 sont purement humains. Plasmodium falciparum, Plasmodium vivax , Plasmodium ovale et Plasmodium Malariae.

La cause de la maladie fut d’abord découverte en Algérie par le médecin français Alphonse Laveran en 1880. Cependant, c’est l’anglais Ronald Ross qui prouva en 1897 que l’anophèle était le vecteur du paludisme.

Dispositif d’attaque de l’homme par le moustique

Le moustique-tigre, responsable de Zika

On se demande ce qui attire le moustique vers l’homme et comment il le repère même dans la nuit noire. Possède t-il un flair pour le sang humain comme les animaux de la jungle ou  les vampires ?

Les moustiques femelles disposent d’un proboscis ou rostre, rigide trompe pointue et creuse grâce à laquelle elles prélèvent notre sang. Seuls les mâles se nourrissent de nectar et autres substances sucrées. Les moustiques vecteurs du paludisme sont attirés par :

  • Le CO2 expiré par l’être humain et la chaleur qu’il émet
  • L’humidité issue de la transpiration humaine
  • Les molécules présentes dans l’haleine et sur la peau, volatilisées dans l’air comme l’acide lactique
  • Certaines substances présentes sur la paume des mains

Mais pour quelle raison certaines personnes se font-elles plus piquer que d’autres? En fait, quelques individus particulièrement veinards pour le coup possèderaient sur leur peau des substances qui repoussent les moustiques. D’autres chanceux disposeraient de substances qui masquent les odeurs humaines par lesquelles les moustiques sont attirés. Ces dernières ont pour nom :

  • L’octanal
  • Le nonanal
  • Le décanal
  • Le benzaldéhyde
  • La géranylacétone
  • Le 6-méthyl-5-hepten-2-one

La quantité de ces substances varie d’une personne à une autre, et elles pourraient servir à la fabrication de produits anti-moustique. (Source)

De là à penser que nous assisterons un jour à la naissance de surhommes luttant bravement contre ces insectes suceurs de sang, il n’y a qu’un tout petit pas n’est-ce pas?

Quand le vampire se mue en chanteur

Rassurez-vous aucun moustique ne s’est jusque là, transformé en homme suite à des mutations dignes de comics Marvel. Cependant, les années 60 ont connu de vrais talents musicaux à travers la grande vague Rock’n’roll qui en a fait vibrer plus d’uns. L’un d’eux fut le célèbre chanteur français Michel Grégoire, surnommé Moustique du fait de son corps mince et court. (Source)

Heureusement que personne à l’époque n’a pensé à l’inonder d’insecticide pendant ses concerts!

Pour éloigner ce vampire de vous:

Laissez un commentaire