La Banque mondiale finance la lutte contre le paludisme au Burkina Faso à hauteur de 37 millions de dollars

C’est avec la coquette somme de 37 millions de dollars, que la Banque mondiale a décidé de financer le Projet paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel. Ce montant est alloué au Burkina Faso, qui compte parmi les trois pays ouest africains à être couverts par ledit projet. Les autres pays concernés sont le Mali et le Niger. En gros, le projet bénéficie pour cinq années d’un financement de 121 millions de dollars au total pour la lutte contre le paludisme. De ce montant, une dizaine de million ira à l’Organisation ouest africaine de la Santé (OOAS). Son siège se trouve au Burkina Faso.

Face aux ravages causés par le paludisme, il devient impératif d’y trouver une solution régionale globale afin d’aider les malades. En plus, il est également important de résoudre le problème que posent la prévention et le traitement de la malaria, de même que certaines autres maladies tropicales qui sont grandement négligées. Voila autant d’objectifs, qui sont au cœur des actions à mener par l’OOAS. Tout cela nécessite différents moyens et l’aide de la Banque mondiale pourra grandement aider à atteindre ces différents objectifs, de quoi donner un nouvel espoir, à toutes les personnes souffrantes.

Cette belle initiative est d’ailleurs supportée par le gouvernement de transition. Cela vient renforcer le dispositif national mis en place pour lutter contre ces différentes maladies. A travers de nombreuses communications, les populations sont invitées à adopter toutes les précautions nécessaires pour se protéger du paludisme.

Pour en savoir plus:

 

Laissez un commentaire