Carte du paludisme: la géographie au service de la santé mondiale

En partance pour un continent ou un pays exotique, il est généralement conseillé d’en savoir plus sur les précautions à prendre pour ne pas souffrir de certaines maladies. Par exemple, si vous désirez aller en Afrique, l’on ne cessera de vous rabâcher les oreilles avec le paludisme. Cela n’a rien avoir avec le racisme. Le climat tropical offre en effet toutes les conditions favorables au développement des moustiques, et principalement de l’anophèle femelle, responsable de la transmission de la bactérie à l’origine de cette maladie

Avec cette carte du paludisme, vous saurez exactement ce que vous devez prendre comme précaution en termes :

  • Vestimentaires,
  • Cosmétiques,
  • Accessoires,
  • Médical.
carto palu-mondesanspalu

L’Afrique est un des continents les plus touchés par le paludisme

Il faut le savoir, les précautions font parfois la différence, particulièrement dans certains pays situés en “zone dangereuse”.

Une autre vision du planisphère

Avant l’organisation de votre voyage, la carte du paludisme doit d’abord remplacer le planisphère et les guides touristiques. Il existe différentes versions de cette carte du paludisme. Mais pour des raisons de sécurité, il est préférable de se fier à celle de l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette dernière fournit des cartes actualisées et détaillées. Voici ce que vous apprendrez en les observant :

afrique-mondesanspalu

Le paludisme n’est pas près de disparaitre en Afrique

Depuis 2013, toute l’Afrique, (Madagascar compris) est située dans la une zone rouge. Et si les pays du Maghreb y échappent pour la plupart, tel n’est pas le cas de l’Egypte où le Nil favorise certainement la multiplication des moustiques.

Si vous allez en Afrique de l’ouest, en Afrique Centrale, dans la région des grands lacs et dans le Sud de l’Afrique où les cas de paludisme ont évolué ces dernières années, vous pourrez observer l’étendue des dégâts. La maladie n’épargne personne, ni jeunes, ni vieux, pas même les étrangers qui ne connaissent rien de ce mal tropical. Une particularité doit être toutefois notée avec la région du Sud. L’Angola, la Zambie, le Botswana et la Namibie subissent des cycles de la maladie. Dans ces pays, le mal se déclenche une longue partie de l’année, allant du 4ème trimestre au 2ème trimestre de l’année suivante.

Cet état des lieux ne signifie pas pour autant qu’il faut sombrer dans une psychose. Vous le verrez en atterrissant, tout le monde paraît sain. En Afrique centrale et à l’Est, les conditions sanitaires actuelles dans certains pays n’ont pas permis d’endiguer ce mal qui a finalement envahi toute la corne de l’Afrique.

En Asie, la propagation de la maladie suit son cours. Le mal touche les pays côtiers, de la Jordanie au Vietnam ainsi que leurs principaux voisins. La Chine est atteinte par le phénomène une partie de l’année, entre le deuxième et le quatrième trimestre.

En Amérique Latine, il n’est pas étonnant que les régions aux alentours de la forêt amazonienne soient

aml-mondesanspalu

Le paludisme sévit aussi en Amérique Latine

infectées. Ainsi, du Mexique (les cas sont quand même moindres ici) aux frontières entre le Brésil et ses voisins immédiats la Bolivie et le Paraguay, l’OMS considère que l’implantation du paludisme est très inquiétante.

Sont également concernés par cette carte du paludisme, la plupart des îles des Antilles, les îles du Pacifique comme les Philippines, l’Indonésie, la Nouvelle Calédonie, le Timor.

 

Vous partez en voyage ? Dans l’affirmative :

 

Laissez un commentaire