L’OMS prête à financer la lutte contre le paludisme à hauteur de 100 milliards

L’organe onusien qui a en charge la lutte contre ce fléau qu’est le paludisme, vient de porter à la connaissance du public son projet « Roll Back Malaria ». Il s’agit d’une stratégie, qui devrait permettre de réduire de manière très significative, l’incidence et la mortalité due à la malaria dans le monde. L’objectif est de parvenir à mettre en œuvre ce plan, d’ici 2030. Les différents dirigeants réunis à Addis-beba dans le cadre de la Troisième Conférence internationale sur le financement du développement international ont pu examiner le document le 13 juillet passé.

projet oms-mondesanspalu

L’OMS s’engage contre le paludisme

Il s’intitule « Action et Investissement pour vaincre le paludisme » et sa mise en application s’échelonnera de 2016 à 2030. Il loue par ailleurs, tous les différents efforts réalisés pendant ces quinze dernières années. Grâce aux différentes prouesses réussies dans le cadre de la lutte contre la malaria depuis l’an 2000, on a pu baisser de 58% le taux de mortalité dû à la malaria. Pour être plus exact, cela correspond à quelques 6,2 millions de décès qu’on a pu ainsi éviter. Cela n’empêche pas pour autant la maladie de continuer à se propager au sein des populations les plus fragiles.

Selon les chiffres avancés par l’OMS, on a détecté quelques 214 millions de cas de paludisme en 2015. Quant aux nombres de décès liés à la maladie, les enquêtes font état de quelques 472.000 cas recensés. Une majorité de cette population décédée est constituée d’enfants africains âgés de moins de 5 ans. De plus, les différents organismes qui financent la lutte contre le paludisme, commencent à s’essouffler. Si en 2013, les aides financières dans le cadre de la lutte contre cette maladie ont atteint le pic de 2,7 milliards de dollars, elles sont à l’heure actuelle en déclin. Cela influence la capacité mondiale à maintenir les différents progrès enregistrés dans la lutte contre le paludisme.

Pour véritablement atteindre l’objectif visé, le projet nécessite un financement de l’ordre de plus de 100 milliards de dollars. En plus de ceux là, il faudrait également ajouter 10 autres millions de dollars pour aider la recherche et le développement de solutions nouvelles. En plus, une contribution sera également apportée au développement de nouveaux médicaments et insecticides. Selon le rapport portant sur  Roll Back Malaria, une grande partie insiste sur l’efficacité et la rentabilité des différents investissements pécuniaires. Investir pour atteindre ces objectifs en 2030, permettra d’éviter 3 milliards de nouveaux cas de contamination.

Selon les différentes analyses, il ressort que les investissements faits dans le cadre de la lutte contre le paludisme sont les plus rentables. C’est une maladie qui retarde énormément le développement économique tout en compromettant la sécurité alimentaire. En plus de toutes ces conséquences, elle empêche aussi les enfants d’aller à l’école. En effet, ce sont les premières victimes de la malaria. En somme, tout doit être mis en œuvre pour atteindre cet objectif.

Envie d’en savoir plus?

1 commentaire

  1. […] donne de l’espoir aux millions de personnes qui souffrent de la maladie de part le monde, l’Organisation Mondiale de la Santé ne s’est pas encore prononcée. En effet, elle se demande s’il faut formuler une recommandation […]

Laissez un commentaire