Paludisme en Afrique du sud: état des lieux

L’Afrique du Sud est un pays limitrophe des zones infectées par le paludisme sur le contient africain. Selon les statistiques datant de 2014, on aurait recensé quelques 14.000 cas contre un chiffre moins important les années qui ont précédé. Si on peut mettre cette augmentation sur le compte des conditions climatiques, on peut également dire que les moustiques responsables du paludisme en Afrique du sud ne sont pas à exclure.

Le pays a à cœur d’éradiquer la maladie d’ici 2018 et compte bien atteindre son objectif !

Le paludisme en Afrique du Sud : une question de migration….

De nombreuses maladies sévissent dans le pays de Mandela mais le paludisme en Afrique du sud a quelques particularités. Les parties les plus touchées par la maladie sont les régions situées dans le nord-est du pays.

afs3

Les migrations favorisent le paludisme

Toutefois, la contamination est en grande partie possible grâce aux importants flux migratoires des personnes arrivant des pays limitrophes. Grâce à une solide politique sanitaire, le pays compte limiter la transmission locale secondaire grâce à un contrôle rigoureux des flux migratoires.

Le traitement préventif n’est pas une réalité dans toutes les régions du pays, mais des mesures sont mises en œuvre pour sa promotion. En dehors de cela les autorités en charge de la santé recommandent différentes mesures de protection contres les piqures de moustiques. Dans le cas d’un séjour dans le pays ou quand on en revient, il est conseillé d’aller en consultation si on présente un syndrome grippal ou une fièvre, car il se pourrait qu’il s’agisse de prémices du paludisme.

….De régions et de saisons

Le risque de paludisme en Afrique du sud, est variable d’une région à une autre. Les saisons y jouent également un rôle important et c’est pour cela qu’il est fortement recommandé de se protéger contre les piqures des moustiques. C’est un réflexe à avoir, surtout si l’on se trouve dans des régions à fort risque.

afs2

L’Afrique du sud: ce si beau pays…

Pour des séjours courts ou mêmes longs dans ces régions, il faut suivre un traitement avant, pendant et même après le voyage.
Le risque d’attraper le paludisme est :

  • Elevé entre Octobre et Mai
  • Moyen de Juin à Septembre

Le risque est assez minime dans le nord du pays, idem pour le nord-ouest jusqu’au niveau de Swartwater. Les grandes villes du pays sont exemptes de la maladie, mais cela n’empêche pas d’adopter les mesures de protection qui s’imposent. En définitive, c’est la seule manière de ne pas attraper la maladie. Si vous êtes atteint malgré tout, rendez-vous au plus vite dans un centre de santé.

Envie de faire le tour du monde ?

Laissez un commentaire