Paludisme en Guyane : le rôle important de la sécurité sociale

Nous poursuivons à présent notre tour du monde du paludisme en mettant aujourd’hui le cap sur une autre destination: la Guyane. Dans ce pays, le paludisme est une réalité. Aussi, toute personne désireuse de voyager vers cette destination se doit de prendre les mesures adéquates pour ne pas être confronté au paludisme en Guyane. De nombreuses régions sont touchées dans le pays et les principales sont celles qui se situent le long des deux fleuves frontaliers. Le paludisme fait également rage dans l’intérieur du pays, mais les grandes villes en sont épargnées. Le principal agent responsable de la maladie, est le plasmodium falciparum.

Le traitement préventif remboursé par la sécurité sociale

sécu

La Guyane a une magnifique sécurité sociale

Tous les moyens préventifs existants contre la malaria, restent valables en Guyane. Les plus populaires consistent à dormir sous moustiquaire imprégnée, mais aussi à suivre des traitements à base d’artémisinine. En dormant sous moustiquaire imprégnée d’insecticide (de préférence), on se protège plus facilement des piqûres. Par ailleurs, le port de vêtements protégeant les bras et les jambes est très conseillé. En plus de tous ces différents moyens, on peut également se procurer des répulsifs vendus en pharmacie.

On peut utiliser l’un ou l’ensemble de tous ces moyens, pour lutter contre le paludisme en Guyane. L’ennui, c’est que rien ne garantit que vous n’attraperez pas la maladie. En pareille occurrence, il faut consulter un médecin spécialisé en maladies tropicales afin qu’il puisse faire un bon diagnostic et de meilleures prescriptions. Tout cela doit respecter les termes de la conférence de consensus de Guyane. En effet, des mesures sont mises en place pour les Guyanais résidant sur le littoral et disposant d’une assurance sociale. Ils peuvent facilement se faire rembourser le traitement préventif par la caisse régionale de sécurité sociale

C’est une mesure valable lors des déplacements vers les zones à fort risque de paludisme en Guyane. Il suffit simplement de se munir d’une prescription médicale portant mention de la durée et la région où séjourner pour en profiter.

Falciparum et Vivax: ces parasites stars du paludisme en Guyane

cycle

Plasmodium Falciparum et Vivax dictent leur loi en Guyane

D’après les enquêtes de chercheurs, on retrouve deux principales espèces du parasite en Guyane. Il s’agit:

  • Du plasmodium falciparum : également connu pour être le parasite le plus populaire. Il est très souvent responsable de décès et se retrouve un peu partout dans le monde. L’Asie, l’Amérique Latine et l’Afrique subissent ses affres.
  • Du plasmodium vivax : ce type de parasite peut vivre de manière latente avant de se déclarer. Il est important de suivre un bon traitement dans ce cas, sans quoi des rechutes sont possibles.

Voilà l’essentiel de ce qu’il faut retenir sur la question. Ceci dit, ne pensez-vous pas que bon nombre de pays africains particulièrement frappés par le paludisme devraient s’inspirer de cette formidable disposition prise par la sécurité sociale Guyanaise?

Envie de faire le tour du monde ?

Laissez un commentaire